N icolas Todt a fondé All Road Management (ARM) en 2003 pour favoriser l’ascension des jeunes talents vers les sommets du sport automobile. ARM offre à ses pilotes les meilleures conditions pour évoluer sur le long terme grâce à son expertise et à ses contacts. L’expérience de Nicolas Todt et de son équipe permet à ARM de fournir une gamme complète de services allant de la gestion sportive au conseil en matière de sport automobile, de communication, de sponsoring, de publicité et d’organisation d’événements.

Le champ d’activité de ARM couvre également la préparation physique et mentale grâce à des partenariats avec les meilleurs centres spécialisés en Europe. La mise en place d’un coaching personnalisé fait également partie de compétences d’ARM qui s’appuie pour cela sur un personnel ultra-qualifié. Les pilotes sont ainsi pleinement en mesure de se consacrer sur leur objectif principal, la course.

ARM est présent à tous les niveaux du sport automobile, du karting à la F1 en passant par les différentes formules monoplaces, le GT, l’Endurance et aussi les nouvelles catégories tel que la Formula E.

Nicolas Todt,

le fondateur de All Road Management, nous parle de l’évolution du rôle de manager de pilote

Lorsque Felipe Massa a fait appel à vous pour contribuer à la gestion de sa carrière, que pensiez-vous pouvoir faire pour lui, quelle était votre vision du rôle d’un manager et comment cela a-t-il évolué au cours des années ? 

Nicolas Todt : Vous pouvez réussir en tant que pilote de course sans manager, un terme qui peut d’ailleurs signifier beaucoup de choses : agent, conseiller ou consultant. Cependant, je pense qu’il est très important pour un jeune pilote d’être soutenu, car la course automobile est un milieu très complexe, et par conséquent, savoir comment naviguer dans ses eaux mouvantes n’est jamais simple. En outre, contrairement aux autres sports, la course automobile, et la Formule 1 en particulier, est très compétitive, car vous avez seulement 20 pilotes sur la grille. En football, il n’y a pas tellement de joueurs vedettes, mais beaucoup d’équipes.

Si vous vivez une mauvaise saison, cela ne veut pas dire que vous deviez quitter le niveau supérieur. Vous pouvez passer d’une équipe à une autre tout en restant au top. Mais en Formule 1, vous payez tout de suite très cher vos erreurs, car une fois que vous avez perdu votre place, il est à peu près impossible de revenir. Il existe un tel gouffre entre la Formule 1 et les autres catégories qu’en être évincé représente une chute colossale.

Je ne dis pas qu’avoir un agent est un remède, car au final c’est le pilote qui fait le travail. S’il obtient de bons résultats, il se fera remarquer. Dans le passé, le sport automobile était moins cher, alors qu’il est aujourd’hui très coûteux et même si des efforts ont été faits pour encadrer les coûts, ils n’ont pas été réduits. Un très bon pilote pourrait trouver des fonds suffisants en investissant son argent personnel, en trouvant des sponsors pour aller jusqu’en GP2, ou autrefois en Formule 3000, et être remarqué par une équipe de F1. Mais aujourd’hui, c’est plus ou moins impossible. Par conséquent, ce qui est nécessaire est d’entrer dans un programme de jeunes pilotes comme ceux qui sont gérés par certaines des meilleures équipes de Formule 1.

Il est donc important que quelqu’un qui puisse “vendre” un pilote à l’un de ces programmes ou directement à un team de F1. Mon objectif, et c’est ce qui différencie la façon dont fonctionne All Road Management par rapport à d’autres, c’est d’investir nous-mêmes sur les pilotes. Aujourd’hui, de nombreux managers n’ont jamais investi un seul euro. Si nous trouvons un pilote talentueux qui n’a pas de sponsor ou d’autres soutiens, nous faisons de notre mieux pour financer ses débuts dans les formules juniors. Quelle meilleure façon de prouver que vous croyez en votre pilote que d’investir votre propre argent ! Ensuite, lorsque les coûts commenceront à augmenter, la prochaine étape que nous nous fixons sera d’aborder un team d’usine pour le convaincre d’investir dans l’avenir du pilote en qui nous croyons.

Aujourd’hui, pour guider un pilote vers la Formule 1, vous devez impérativement l’associer à une équipe, d’autant plus que les possibilités de test dans cette catégorie sont rares. De cette façon, un pilote peut avoir la chance de participer à la séance d’entraînement du vendredi matin d’un Grand Prix ou aux tests destinés aux jeunes pilotes et, par conséquent, il lui est possible de montrer ce qu’il sait faire. Bien sûr, le palmarès d’un pilote est également très important et gagner en GP3, F3 et F2 est le point de départ, mais vous devez également montrer que vous êtes capable de piloter une Formule 1. C’est là qu’All Road Management est bien placé pour aider un pilote à progresser. Nous possédons un réseau de relations en Formule 1.

Comme je suis dans le paddock environ la moitié de mon temps, je suis en contact régulier avec les décideurs du très petit monde de la F1. Mais ce n’est pas parce que vous connaissez quelqu’un que votre pilote obtiendra le volant, car il s’agit d’un monde des affaires. Ce que nous pouvons faire, c’est maximiser les chances de réussite d’un pilote.

La tâche principale d’All Road Management est donc de laisser le pilote piloter sans avoir à se préoccuper de tout ce qui gravite autour de lui ?

Oui, le pilote doit se concentrer sur les courses. Nous lui fournissons les meilleurs conseils possibles pour se comporter au volant et en-dehors de la piste, comment traiter avec les médias, les sponsors et ainsi de suite, mais aussi de veiller à ce qu’il soit physiquement et mentalement prêt à 100 %. Nous ne pouvons pas influer sur la quantité de talent que possède un pilote, mais nous pouvons influencer son comportement et son attitude.

Dans le passé, le manager de pilote était un homme seul, mais All Road Management est plus que vous maintenant. 

Nous avons une véritable équipe qui travaille avec nos pilotes et nous collaborons de surcroît avec plusieurs agences extérieures qui sont des experts dans leur domaine. Par exemple, All Road Management n’emploie pas ses propres formateurs, mais nous travaillons avec Formula Medicine qui se spécialise dans la préparation des pilotes.

Nous externalisons également d’autres compétences spécialisées telles que le coaching de médias, tout en traitant en interne tous les aspects juridiques, les relations avec les sponsors et les négociations avec les équipes.Tous les jeunes pilotes de karting rêvent de F1, ce n’est pourtant pas la seule carrière viable dans le sport automobile.Vous avez notamment plusieurs pilotes dans diverses catégories.  Notre but principal est d’amener les pilotes à la Formule 1, mais le sport automobile a de nombreuses catégories, comme le WEC, le WTCC, le DTM et la Formula E qui présentent d’excellentes opportunités pour les pilotes professionnels. Nous visons à maximiser les possibilités pour nos pilotes, quelle que soit la formule dans laquelle ils courent. Le rôle d’une entreprise de management est d’orienter le pilote. À la fin, c’est à lui de choisir vers quelle catégorie se tourner et il est de notre devoir de lui fournir les meilleurs conseils afin qu’il prenne sa décision en toute connaissance de cause.

Quel est l’aspect le plus agréable de votre travail ? 

Prendre en charge un pilote inconnu et faire de lui une star, c’est la récompense que nous espérons atteindre au terme d’une longue série de choix les plus judicieux possibles. Il est très gratifiant de découvrir un pilote, de passer des années avec lui en partageant les hauts et les bas d’une carrière, pour le voir un jour sur la plus haute marche du podium au sommet de la compétition automobile. Cependant, il ne faut jamais oublier que rien ne doit être considéré comme définitivement acquis dans ce sport.

Français
X